Les loueurs de voitures et les flottes d'entreprises se mettent à l'électrique

·1 min de lecture

C'est une tendance encore faible qui prend de l'ampleur ces derniers mois. Alors que l'électrification du parc automobile progresse en France (9% du marché du neuf pour le 100% électrique en 2021 sur les neuf premiers mois de l'année et 41% si l'on prend en compte les hybrides et les hybrides rechargeables), les loueurs de courte durée et les flottes d'entreprises commencent, eux aussi, à embrayer le pas.

La réticence des clients, premier frein au développement

Preuve en est avec la commande record passée par Hertz en début de semaine : 100.000 voitures électriques Tesla. Pourtant, les voitures électriques ne représentent que 5% du parc de ces entreprises. Car le problème reste avant tout la réticence des clients. Selon les chiffres du Conseil national des professionnels de l'automobile, les voitures électriques ne sont utilisées qu'à 38%, soit deux fois moins que leur équivalent thermique.

>> LIRE AUSSI - France 2030 : comment vont être financés les deux millions de véhicules électriques ?

Une montée en puissance pour les flottes des entreprises

En revanche, l'évolution est plus encourageante du côté des flottes d'entreprises, avec une véritable montée en puissance. "C'est désormais extrêmement bien ancré dans les décisions de nos clients en ce qui concerne les véhicules hybrides et notamment hybrides rechargeables", confirme au micro d'Europe 1 Férréol Mayoly, directeur général d'ARVAL, filiale de BNP Paribas et numéro un de la location longue durée.

"On propose de loue...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles