Comment louer une voiture pour "80 ou 90 euros par mois" selon Emmanuel Macron

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Comment louer une voiture pour "80 ou 90 euros par mois" selon Emmanuel Macron
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Dimanche 24 avril, Emmanuel Macron a été réélu Président de la République pour un second mandat. Emmanuel Macron, candidat de la République en Marche avait, durant la campagne présidentielle, évoqué une mesure concernant la location de voiture électrique. Ce projet concernait alors un leasing pour une centaine d’euros par mois.

La Caisse des Dépôts comme tiers garant

Alors que cette mesure était encore floue, le chef de l’État a donné plus de détails la concernant à nos confrères de France Inter. Alors qu’il "Faut un tiers garant", celui-ci a assuré qu’il souhaiterait que ce soit la Caisse des Dépôts. Par ailleurs, ce leasing se fera "sous conditions de ressources".

Emmanuel Macron avait également ajouté : "C’est cela que l’on va définir et concerter, parce que l’on ne va pas payer un leasing à des ménages qui ont les moyens".

Une mesure sous conditions de ressources

"Jusqu’à un certain niveau de revenus vous serez éligible à un certain dispositif, qui permet de prendre en compte votre reste à charge, qui par exemple, quand vous êtes un couple qui touche le SMIC ou un peu plus fait que vous ne pouvez pas, malgré les aides, acheter un véhicule électrique parce que vous avez un reste à charge qui va être de 12, 13 ou 15 000 euros . Donc, soit les captives automobiles soit la Caisse des Dépôts, on va créer un système qui va lier les deux, et qui va vous permettre d’être éligible à ce "guichet", et qui vous permettra sous conditions de...Lire la suite sur Autoplus

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles