Il louait une trentaine d'appartements mais ne déclarait aucun revenu au fisc

Trente appartements en location, des locataires, et donc des revenus, et pourtant… aucune déclaration au fisc. Pendant quelques années, ce stratagème a fonctionné, raconte Ouest-France, jusqu'à ce que la direction départementale des finances publiques du Finistère (DDFIP) ne mette le nez dedans. En dix ans, cet homme d'affaires brestois a multiplié les investissements immobiliers. Il louait donc depuis 2018 ses 30 appartements, mais déclarait étrangement "0 €" dans la case prévue pour les bénéfices industriels et commerciaux. Selon nos confrères, il a pourtant engrangé plus de 62.000 €.

Le problème, c'est que des sommes étaient bien déposées sur ses comptes en banque, donc facilement traçables. La DDFIP a ainsi reconstitué des pourcentages de fraude "intentionnelle", avec des "revenus très minorés", des "omissions d’écriture" et des "carences déclaratives". Au total, le fisc a mis au jour une fraude à hauteur de 88% concernant les recettes financières et de 97 % pour l’impôt sur le revenu. Il a donc fallu rembourser au fisc les sommes escroquées pendant plus de dix ans : plus de 720.000 €, ce qui fait dire à son avocat à la barre qu'il "ne menait vraiment pas grand train".

Mais ce n'est pas tout. Car pour rembourser le fisc, l'homme a engagé un expert-comptable. Sauf que ce dernier, en "déléguant sans succès", s'est créé de nouveaux problèmes puisque l'individu l'a escroqué de 100.000 €. Sans compter les 400.000 € perdus en Bourse lorsqu'il essayait de se refaire. Une fraude fiscale (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite