Lou Pernaut met en scène un faux cambriolage pour un placement de produit, les internautes sont en colère

·1 min de lecture

Lou Pernaut commence à avoir une petite notoriété. La fille de Jean-Pierre Pernaut et Nathalie Marquay a même une sacrée base de fans sur les réseaux sociaux. Très active, la jeune femme profite ainsi de la célébrité de ses parents pour se faire connaître et accumuler les "likes" et les commentaires sur Instagram, mais également sur Tik Tok. Et il y a quelques jours, la demoiselle a annoncé à ses fans une terrible nouvelle : elle a été victime d'un cambriolage. "Il vient de m'arriver un truc horrible ! J'ai trop besoin de partager ça avec vous. Je me suis levée vers 10h30 et mes parents sont partis au taf et je vois ça, donc c'est obligé que quelqu'un est entré chez moi", a-t-elle expliqué, en confiant qu'elle venait de pleurer et qu'elle n'était "pas bien du tout".

Dans une vidéo postée sur Tik Tok, elle a dévoilé l'ampleur des dégâts : un salon mis à sac, des canapés retournés, du verre brisé sur le sol, un tableau signé Picasso volé ou encore des diamants "de marques très connues" dérobés à sa mère. Lou Pernaut a également révélé que les cambrioleurs lui avaient volé des produits de beauté de luxe... et des compléments alimentaires. "C'est un peu un des seuls produits qui marchait vraiment sur moi pour mincir, avoir une belle peau et être plus énergique", a-t-elle ajouté, avant de retrouver soudainement le sourire pour faire la pub du produit.

Une très mauvaise blague que certains ont malheureusement pris au sérieux. Face à la polémique et aux critiques de nombreux internautes, (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Mélanie Dédigama distante avec son compagnon depuis la naissance de sa fille ? Elle se confie
Caroline Receveur : l’influenceuse visée par les services fiscaux français
Touche pas à mon poste : Bernard Montiel en couple ? Le chroniqueur en dit plus sur sa situation amoureuse
Julian Bugier charrie Marie-Sophie Lacarrau : le journaliste de France 2 s'excuse
"Ça a pu me faire souffrir, beaucoup" : les confidences de Pascal Obispo sur son enfance