Lou Pernaut : la fille de Jean-Pierre Pernaut évoque ses problèmes de poids

·1 min de lecture

Pas si facile d’être la fille d’une superstar de la télévision française. Mais Lou Pernaut semble avoir hérité du talent de son célèbre papa pour rassembler les foules. En 33 ans, Jean-Pierre Pernaut aura réussi à faire du 13 heures de TF1 un poids lourd dans le monde des journaux télévisés. Son don pour mettre en avant les initiatives locales et ses coups de gueule bien sentis ont permis au journaliste d’avoir une place de choix dans le cœur des téléspectateurs. Lou Pernaut, elle, a déjà réussi à en faire de même avec les internautes. À 17 ans, elle est déjà très suivie sur les réseaux sociaux.

Des fans qui répondent présent quand elle se lance dans une session de questions/réponses dans sa story Instagram. C’est ce qu'a fait Lou Pernaut le 11 novembre, juste après avoir publié une étonnante vidéo de son père en train de danser avec Claire Chazal. La sœur de Tom parle de son anniversaire - elle fêtera ses 18 ans le 14 décembre prochain - ou encore de la difficulté de suivre ses cours à distance en raison du reconfinement. Mais Lou Pernaut a également évoqué un sujet plus intime, celui de son poids.

Quand l’un de ses abonnés lui a demandé si elle avait « un conseil pour perdre du poids facilement », la fille de Jean-Pierre Pernaut et Nathalie Marquay n’a pas caché qu'elle recherche elle aussi des réponses. Car Lou Pernaut a essayé plusieurs choses et ça ne s’est pas toujours bien terminé : « Alors j’en sais rien mais si quelqu’un me propose une solution miracle pour perdre du poids (...)

Lire la suite sur le site de Voici

VIDEO David Guetta : ses rares confidences sur sa relation avec son ex, Cathy Guetta
La Villa des cœurs brisés 6 : la diffusion de la téléréalité reportée
VIDEO Anne Elisabeth Lemoine : ce célèbre acteur a failli être ministre de la Culture à la place de Roselyne Bachelot
PHOTO Nagui : un commentaire de Magali Ripoll sous l'une de ses publications intrigue les internautes
Didier Raoult poursuivi par l'Ordre des médecins : le professeur risque la radiation