Loto du patrimoine : la polémique autour de la maison de Pierre Loti en cinq points

Libération.fr
Dans la mosquée de la maison de Pierre Loti, en janvier 2005.

Emmanuel Macron visite ce jeudi la maison de Pierre Loti à Rochefort, qui fait partie des monuments en péril concernés par le «Loto du patrimoine» proposé par Stéphane Bern. Mais des associations antiracistes ont souligné que Loti a publié des écrits anti-Arméniens et antisémites.

La polémique ne semble même pas l’avoir effleuré. Ce jeudi, Emmanuel Macron va visiter à Rochefort (Charente-Maritime) la somptueuse maison de l’écrivain Pierre Loti. Ou plutôt le chantier de cette maison, fermée au public depuis cinq ans dans l’attente d’une coûteuse rénovation. C’est d’ailleurs cette rénovation qui justifie sa présence dans le «Loto du patrimoine» que la Française des jeux organisera en septembre, sur une suggestion de l’animateur Stéphane Bern, chargé par le président de la République d’une mission sur les monuments en péril. Problème : Pierre Loti, né en 1850 et mort en 1923, a commis au cours de sa vie des écrits anti-Arméniens et antisémites, ont dénoncé des associations antiracistes dans une tribune publiée après l’annonce du Loto du patrimoine. Retour sur la polémique.

1. Le «Loto du patrimoine»

Inspirée de ce qui s’est déjà fait au Royaume-Uni, l’idée est de financer les rénovations de 18 monuments en péril grâce aux sommes récoltées à l’occasion d’une loterie. Avec 13 millions d’euros, le jackpot du Loto du 14 septembre, veille du week-end des Journées du patrimoine, sera équivalent à celui d’un tirage exceptionnel du vendredi 13. Outre ce tirage exceptionnel, la FDJ va lancer un jeu à gratter le 3 septembre avec pas moins de 12 millions de tickets, d’un montant de 15 euros chacun. Les joueurs auront théoriquement une chance sur trois de gagner au minimum 15 euros, donc de se rembourser le ticket. La FDJ attend des recettes de 15 à 20 millions d’euros, qui seront affectés à un fonds spécifique.

2. Les monuments sélectionnés

Dix-huit monuments en péril ont été sélectionnés parmi 270 dont le dossier a été déposé. Ils ont été choisis par la mission «Patrimoine en péril» (...)

Lire la suite sur Liberation.fr

«On s'apprête à brader la FDJ, un joyau national, aux investisseurs privés»
La réforme ferroviaire définitivement adoptée
La réforme controversée de la SNCF définitivement adoptée par le Parlement
Aquarius: Hollande déplore «incohérence» et «division» des pays européens
Chiche ! On supprime la pension de reversion ...