Loto du patrimoine : 18 sites de métropole et d'outre-mer en péril sélectionnés pour l'édition 2021

franceinfo Culture avec agences
·1 min de lecture

Un château, une poterie, un pénitencier pour enfants, la maison de Louis Pasteur ou le moulin à vent d'une sucrerie, 18 sites ont été choisis pour bénéficier du Loto du patrimoine cette année.

De la maison de la tante Léonie de Marcel Proust à un ancien pénitencier pour enfants à La Réunion, la Fondation du patrimoine a choisi 18 sites très différents pour la nouvelle édition du Loto du patrimoine, qui doit permettre leur sauvetage.

L'édition 2021 sera la quatrième de la Mission Patrimoine pour la sauvegarde du patrimoine en péril, confiée à l'animateur Stéphane Bern et initiée en 2018.

Les 18 sites sélectionnés "reflètent la diversité du patrimoine - on y trouve des édifices religieux comme des bâtiments civils, agricoles, industriels ou militaires, en passant par des maisons de personnalités célèbres, mais aussi quelques châteaux", s'est félicitée la ministre de la Culture Roselyne Bachelot dans un communiqué.

Parmi les heureux élus, figurent un ancien bâtiment délabré des Ecuries de Richelieu à Gennevilliers (Hauts-de-Seine), le musée Marcel Proust-Maison de Tante Léonie à Illiers-Combray (Eure-et-Loir), la maison d'un maître de forge en Haute-Marne, l'ancien pénitencier pour enfants de l'Ilet à La Réunion, le moulin à vent d'une sucrerie à Marie-Galante, ou encore le poste directeur de tir dans l'ancienne fortification de la Cité d'Alet à Saint-Malo.

L'opération renouvelée pour une durée de quatre ans

Les dotations accordées grâce au Loto du patrimoine seront annoncées lors des prochaines Journées européennes du patrimoine à l'automne. Et, comme chaque année, une centaine de nouveaux sites additionnels dits "de maillage" (un par département) sera aussi (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi

Ce contenu pourrait également vous intéresser :