Ses amis gagnent le jackpot au loto, il les poursuit en justice pour obtenir sa part du gain

Un ticket de loto canadien (Crédits : Getty Images). (Getty Images)

Un Canadien affirme avoir été trahi par des amis, avec qui il participait à une mise collective au loto. Il veut faire valoir son droit à toucher une partie du million de dollars remporté au jeu.

Amitié et argent ne font pas toujours bon ménage. Au Canada, un homme poursuit en justice son groupe d’amis, gagnant l’été dernier d’un jackpot d'un million de dollars canadiens (environ 741 000 euros) au loto. La justice va devoir trancher à l’issue d’un procès à venir.

Il réclame 70 000 dollars

En juin 2021, une bande de seize amis a tiré le gros lot en jouant au loto à Windsor, dans le Sud-Est du pays. Un an plus tard, chacun d'entre eux est assigné en justice par Philip Tsotsos, qui leur réclame un total de 70 000 dollars canadiens (environ 52 000 euros), ainsi que la prise en charge de ses frais judiciaires. Ce livreur de pizza veut être reconnu comme le 17e bénéficiaire du ticket gagnant.

Il fait valoir qu’il a contribué à acheter le ticket gagnant du loto, messages privés à l’appui. Pourtant, il a découvert par hasard que ses "amis" avaient décroché le gros lot en octobre dernier. "Je me suis connecté sur les réseaux sociaux, et j’ai découvert que le même type qui mangeait ma pizza tenait un chèque d’un million, c’est comme ça que j’ai tout découvert", a raconté Philip Tsotsos à la chaîne canadienne CBC. Il avait l’habitude d’offrir des pizzas à ses copains de jeu.

Un système de cagnotte collective

Le groupe avait créé une cagnotte pour miser et jouer au loto. L’avocat des (anciens) amis de Philip Tsotsos assure qu’il n’a pas contribué à l’achat du ticket gagnant. Au moment où le groupe a payé ce fameux ticket, Philip Tsotsos était débiteur de 30 dollars dans la cagnotte.

Par écrit, il avait alors promis à ses camarades de rembourser sa dette, comme il l’avait fait dans le passé, et de créditer prochainement 10 dollars pour participer au tirage. Aucun accord amiable n’ayant été trouvé, l’affaire devra être réglée dans un tribunal.

Des litiges fréquents entre amis et parents

Après s'être partagé le jackpot, chacun des seize joueurs a eu droit à 62 500 dollars canadiens (environ 46 000 euros). "À 17, on aurait eu chacun 58 000 dollars (environ 43 000 euros)", calcule Philip Tsotsos. Mais l'amitié a-t-elle un prix ? "C'est horrible ce qu'ils m'ont fait. Je ne leur souhaite rien de mal, que du bonheur, mais pourquoi ruiner mes rêves ?", se lamente le Canadien, qui souhaite aussi sensibiliser les joueurs aux risques des paris collectifs.

Depuis 2015, il est possible de participer en groupe à des jeux de hasard en France. Les litiges entre amis ou parents sont fréquents en cas de gain, et ces affaires sont parfois réglées dans les tribunaux.

VIDÉO - Loto : un père et son fils se partagent un joli jackpot

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles