L'Otan, un facteur de déstabilisation de l’Asie-Pacifique, selon Pékin

L'Otan se retrouve à partir de ce mardi 9 juillet à Washington, pour un sommet, après 75 ans d'existence, jusqu’à jeudi prochain. Un sommet scruté à la jumelle depuis la Chine, qui voit d’un mauvais œil une extension de l’Alliance atlantique en Asie-Pacifique.

Avec notre correspondant à Pékin,

« Le sommet de Washington est un prétexte à une extension de l'Otan en Asie-Pacifique », affirmait la télévision centrale de Chine avant l’ouverture des cérémonies d’anniversaires ce mardi 9 juillet. Pour Pékin, ces 75 ans de l’Alliance atlantique ne feraient en effet que raviver « l’esprit de guerre froide » entretenu par les États-Unis et leurs alliés.

« Mentalité de guerre froide »

Un discours qui n’est pas nouveau, martelé par le porte-parole de la diplomatie chinoise, Lin Jian, en réponse à une question sur un potentiel accord entre le Japon, la Corée du Sud, l’Australie, la Nouvelle-Zélande et l’Otan lors du point de presse régulier du ministère chinois des Affaires étrangères.


Lire la suite sur RFI