L'Otan fête ses 75 ans "dans un état paradoxal", entre redynamisation et multiples défis

À l’aube de ses 75 ans célébrés jeudi, l’Otan a retrouvé du dynamisme, notamment avec les récentes adhésions de la Finlande et de la Suède. Mais l'organisation est aussi confrontée à de multiples défis, de la guerre en Ukraine au possible retour au pouvoir de Donald Trump aux États-Unis. L'Alliance atlantique, selon l’historien militaire Guillaume Lasconjarias, se trouve "dans un état paradoxal". Entretien.

Trois quarts de siècle au compteur. L'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (Otan) célèbre, jeudi 4 avril, ses 75 ans. La réunion est aussi l'occasion de célébrer les 25 ans de l’adhésion de la Pologne, de la République tchèque et de la Hongrie, ainsi que les 20 ans de l’adhésion des pays Baltes, de la Slovaquie, de la Roumanie, de la Slovénie et de la Bulgarie.

Alors qu'à sa création, l'Alliance ne comptait que 12 membres, contre 32 à ce jour, elle se retrouve confrontée à de multiples "défis majeurs", dont le soutien à l'Ukraine contre la Russie.

Réunis depuis mercredi à Bruxelles, les ministres des Affaires étrangères des pays de l'Otan doivent discuter de la création d’un fonds d’aide à Kiev à hauteur de 100 milliards d’euros sur cinq ans. À l’occasion de ce rendez-vous, le secrétaire général Jens Stoltenberg a d'ailleurs déclaré que l’Otan doit "assurer une assistance militaire fiable, prévisible et à long terme pour l'Ukraine".

France 24 : Quel est l'état de l'Otan pour son 75e anniversaire ?


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Otan - États-Unis, une relation marquée par plus d'une crise
Pourquoi la Turquie est considérée comme le trublion de l’Otan ?
À Washington, la Suède devient officiellement le 32e membre de l'Otan