Dans le Lot-et-Garonne, des transformateurs EDF relookés version street art

Ces blocs de béton enlaidissent les bords de nos routes. Alors certaines communes font appel au street art pour les embellir. À Estillac, dans le Lot-et-Garonne, des adolescents encadrés par deux artistes offrent un nouveau visage à quatre transformateurs EDF.Ils ont entre 13 et 16 ans et profitent de leurs vacances pour donner un peu de couleur à leur commune. "Voir des trucs tout vert, c’est moche", déclare en toute franchise Clara. Ces apprentis graffeurs apprennent à taguer avec le collectif d’artistes Streetarterie. Un chantier citoyen voulu par la mairie qui encourage la créativité. "Pendant plusieurs années, on avait essayé de les repeindre régulièrement avec des couleurs sombres pour qu’ils soient moins tagués. Sans succès. Maintenant, on a de super retours. Tous les voisins passent en disant c’est joli, c’est bien ce que vous faites", se réjouit Jean-Marc Gilly, maire d'Estillac.