Lot-et-Garonne : entre ironie et colère, des policiers distribuent des contraventions "Bisounours"

A Agen, des policiers se sont rassemblés lundi pour distribuer aux automobilistes des contraventions "Bisounours"...

Après l'agression de trois agents dimanche à Agen, une action symbolique a été initiée ce lundi par un syndicat de forces de l'ordre pour ironiser sur leur situation actuelle, et ainsi protester contre ceux qui voudraient faire des policiers des "Bisounours" en ignorant leurs difficultés.

Après deux nouveaux incidents survenus ce weekend à Agen dans les rangs de la police - deux agents ont été pris pour cible en marge d'une rixe et un fonctionnaire a été agressé par un individu placé en garde à vue -, une action originale a été menée ce lundi par une dizaine de fonctionnaires, à l'appel du syndicat SGP Police.

Les policiers se sont rassemblés cours Gambetta pour distribuer aux automobilistes des contraventions "Bisounours". "Comme tout va bien pour nous, on tient à le faire savoir aux gens… On est dans un monde de ‘Bisounours’, c’est bien connu", a expliqué un policier à l’un des conductrices stoppées lors de l’opération, rapporte Sud Ouest.

Depuis plusieurs jours, de nombreuses actions de ce type sont menées dans tout le pays pour protester contre le climat délétère qui frappe la profession. Après les fameux jets de menottes et de brassards, d'autres idées ont vu le jour : le syndicat Alternative a par exemple créé un écusson "Bisounours", tandis que certains policiers ont distribué des bonbons à la population dans les rues de Saint-Denis, ou des glaces et des sucettes aux enfants dans les rues de Roubaix.