Lot-et-Garonne : l'improbable technique d'un automobiliste contre les radars automatiques

·1 min de lecture

Un automobiliste du Lot-et-Garonne pensait avoir trouvé la technique pour éviter d’être verbalisé à cause des radars automatiques. Mais il n’avait pas anticipé que celle-ci ne fonctionnait pas avec les gendarmes postés derrière les radars mobiles. Comme l’explique La Dépêche du Midi, les militaires du Peloton Motorisé d'Agen ont fait une drôle de découverte lorsqu’ils ont arrêté un homme en excès de vitesse avec sa BMW série 5 sur l'autoroute A62 le 1er mai dernier.

Ses plaques d’immatriculation, à l’avant et à l’arrière, étaient cachées par du ruban adhésif. Le but de la manœuvre ? Éviter que sa voiture puisse être “identifiée” par les radars automatiques… Mais les gendarmes n’ont pas hésité à se lancer à sa poursuite quand leur radar mobile leur a indiqué qu’il circulait à 174 km/h au lieu des 130 km/h autorisés sur autoroute… Intercepté par les forces de l’ordre, il est reparti à pied, puisque son véhicule a fait l’objet d’une immobilisation judiciaire.

>> A lire aussi - Le jackpot des voitures radars privatisées

“Ce ‘pilote masqué’ qui se pensait ainsi protégé de toutes poursuites a constaté à ses dépens que les relevés d’excès de vitesse n’étaient pas l’apanage des radars automatiques. Reparti penaud, sans permis et à pied, il méditera sur le sujet lors de ses prochaines randonnées pédestres”, ironise la gendarmerie du Lot-et-Garonne sur sa page Facebook. Les militaires annoncent aussi qu’ils vont densifier les contrôles sur les routes du département en raison des “grands (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Un quart des Européens ont reçu au moins une dose de vaccin anti-Covid
Pékin accuse l’US Navy de conduite “perfide et dangereuse” en mer de Chine méridionale
Roselyne Bachelot précise les grandes lignes de la réouverture des lieux culturels
Les énormes débris d'une fusée chinoise pourraient retomber sur Terre
91 patients du Lot rappelés après une erreur de dosage du vaccin Pfizer