Los Angeles : des dizaines de fans rendent hommage à Kobe Bryant

Source AFP
·1 min de lecture
Le dimanche 26 janvier 2020, Kobe Bryant, 41 ans, sa fille de 13 ans Gianna et sept autres personnes ont péri lorsque l'hélicoptère qui les transportait s'est écrasé sur une colline de Calabasas, au nord-ouest de L.A. (illustration)
Le dimanche 26 janvier 2020, Kobe Bryant, 41 ans, sa fille de 13 ans Gianna et sept autres personnes ont péri lorsque l'hélicoptère qui les transportait s'est écrasé sur une colline de Calabasas, au nord-ouest de L.A. (illustration)

Quelques dizaines de fans de basket se sont succédé mardi 26 janvier aux alentours du Staples Center, la salle des Lakers à Los Angeles, pour se recueillir en mémoire de l'idole Kobe Bryant, un an jour pour jour après sa mort dans un accident d'hélicoptère.

Pandémie de coronavirus oblige, aucun rassemblement n'était organisé pour cet anniversaire, et ni la ville ni le club « angeleno » n'avaient prévu de célébration. Ce qui n'a pas empêché une quarantaine de personnes de venir déposer des fleurs et autres objets souvenirs à l'effigie de leur club fétiche sur un mémorial improvisé non loin de l'enceinte où Bryant a forgé sa légende à force d'exploits et de titres glanés, cinq en vingt ans.

À LIRE AUSSINBA : l'étoile Bryant pour toujours

Un accident tragique

« Cela fait un an, et je crois que pour beaucoup, la vie n'est plus la même. Une partie du coeur de tous les habitants de Los Angeles s'est brisée il y a un an, rien ne sera jamais pareil », a témoigné à l'Agence France-Presse Anoush Mirakyan, supportrice de l'équipe pourpre et or.

Par un matin brumeux, le dimanche 26 janvier 2020 a viré au noir lorsque Bryant, 41 ans, sa fille de 13 ans Gianna et sept autres personnes ont péri lorsque l'hélicoptère qui les transportait s'est écrasé sur une colline de Calabasas, au nord-ouest de L.A. Ce mardi, la veuve de Bryant, Vanessa, a publié une lettre que lui a écrite une des meilleures amies de Gianna, dans laquelle cette adolescente lui dit : « vous avez probablement [...] Lire la suite