Lorsque les oisillons sont expulsés du nid avant même de savoir voler

Wikimedia Commons

Chez certaines espèces d'oiseaux chanteurs, plusieurs oisillons quittent le nid avant même de savoir voler.

Cet article est issu du magazine Les Indispensables de Sciences et Avenir n°210 daté juillet/ septembre 2022.

On pourrait s'imaginer le premier envol d'un oiseau comme un événement particulièrement émouvant. Sans doute, coaché par ses parents, apprend-il à déployer et mouvoir ses ailes. Et puis hop, c'est le grand saut, avant de planer pour de bon. Cette représentation un brin idéalisée est loin de correspondre à la dure réalité qu'est la vie, souvent brève, d'un oisillon.

Ainsi, chez certaines espèces d'oiseaux chanteurs comme la paruline azurée ou le bruant des champs, les parents expulsent-ils une partie de leur progéniture hors du nid avant même qu'elle sache voler. Dans une étude menée en 2020, des chercheurs de l'Université de l'Illinois (États-Unis) se sont demandé qui était à l'origine de cette éviction précoce : les oisillons, prêts à se rompre le cou pour s'émanciper ? Leurs géniteurs ?

Une stratégie évolutive bien rodée

La réponse est surprenante : ce sont les parents qui les poussent hors du nid, les exposant au risque de mourir plus tôt que s'ils étaient restés avec eux bien au chaud. Cette pratique semble-t-il brutale résulte en réalité d'une stratégie évolutive bien rodée : en séparant spatialement leurs descendants, les adultes diluent le risque de mortalité de l'ensemble de la nichée, dont les prédateurs ne feraient qu'une bouchée - ce qui augmente les chances qu'au moins un des petits survive jusqu'à son autonomie.

Ce phénomène est surtout observé chez les espèces ayant de grandes couvées et vivant dans des environnements exposés (prairies ou arbustes), celles qui nichent dans des cavités ayant tendance à retarder l'envol de leurs petits.

Retrouvez cet article sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi