"Un peu de respect pour Enis peut-être ? (...) La soif de l’audimat n’a donc pas de limites..." : lors d’un débat sur la peine de mort, "Balance ton Post !" montre dans le public le visage du jeune Enis, enlevé et violé par Francis Evrard en 2007 et choque les internautes

Vincent Pastorelli
·3 min de lecture
Ce jeudi 17 septembre, “Balance ton Post !” a consacré un débat sur la peine de mort. Mustafa Kocakurt, papa d’Enis, était l'un des invités de l'émission.

Ce jeudi 17 septembre, “Balance ton Post !” a consacré un débat sur la peine de mort. Les éditorialistes de Cyril Hanouna ont notamment partagé le plateau de l’émission avec Mustafa Kocakurt, papa d’Enis, ce petit garçon enlevé et violé en août 2007 par Francis Evrard, pédophile et abuseur sexuel multirécidiviste, à Roubaix. Enis avait 5 ans au moment des faits. Le jeune homme était aujourd’hui présent dans le public. Si le débat a suscité de très nombreuses réactions, ce sont aussi les gros plans sur le jeune homme qui ont déconcerté des internautes.

Ce jeudi en deuxième partie de soirée sur C8, Cyril Hanouna et son équipe ont organisé dans “Balance ton Post !” un débat autour de la peine de mort. L’émission revenait notamment sur un sondage Ipsos/Sopra Steria pour Le Monde, la Fondation Jean-Jaurès et l’Institut Montaigne publié dimanche 13 septembre, sondage selon lequel 55 % des personnes interrogées se disent favorables au retour de la peine de mort en France. Un taux jamais atteint depuis six ans.

“Avant 2007, j’étais contre la peine de mort : j’aurais aimé ne jamais avoir à changer d’avis”

Parmi les invités pour débattre, Mustafa Kocakurt, le père d’Enis, enlevé et violé le 15 août 2007 par Francis Evrard, à Roubaix. Le petit garçon avait alors subi des violences sexuelles dans un garage, avant d’être retrouvé tard dans la soirée, alors que l’alerte enlèvement avait été déclenchée par les autorités. Il avait 5 ans au moment des faits. Mustafa Kocakurt a livré un témoignage poignant, celui d’un père à qui “l’on a touché sa chair” et s’est dit favorable à la peine de mort, pour protéger tout autre enfant de ce genre de drame. S’il était contre jusqu’alors, le père de famille a expliqué avoir changé d’avis depuis l’enlèvement et le viol de son fils. Si l’organisation même de ce débat a déjà été particulièrement commentée sur les réseaux sociaux, la réalisation de l’émission a été vivement critiquée. Le jeune Enis faisait en effet partie du public ce soir. Placé derrière son père, il a été filmé à plusieurs reprises en gros plan alors que l’on parlait de son histoire lors du débat. Plusieurs internautes ont parlé “d’indécence”, d’irrespect, voire de course à l’audimat…