Lors de cette Coupe du monde, les Anglais ont enfin appris à jouer au football

Libération.fr
L'attaquant anglais Harry Kane à l'entraînement avec le défenseur Phil Jones à la veille de la demie-finale de l'Angleterre face à la Croatie, mardi à Repino, en Russie.

L'équipe d'Angleterre mobilise dorénavant une science du jeu européenne, au moment même où le Royaume-Uni se déchire sur sa sortie de l'UE.

L’équipe d’Angleterre quitte la Coupe du monde au stade des demi-finales, éliminée par la Croatie dans les prolongations, après un match d’un excellent niveau technique et tactique. Et sur ce point ses supporteurs ne se sont pas trompés. Face aux résultats de leur équipe, ils n’ont pas cessé d’encourager leurs joueurs favoris en chantant à chaque match «Football’s coming home». Or il me semble sans doute intéressant de vérifier la validité d’une telle affirmation, qui paraît à première vue incontestable. Nous comprenons aisément ce que cela signifie : nous avons inventé le football et maintenant nous reprenons ce qui nous appartient de droit. En réalité les choses ne sont pas si simples.

Rappelons quelques faits à titre d’exemple. L’Angleterre a gagné au cours de son histoire footballistique un seul titre important: la Coupe du monde de 1966, organisée sur ses terres. Ce fut lors d’une finale dramatique jouée contre l’Allemagne et gagnée aux prolongations grâce à un but fantôme marqué par Geoffrey Hurst. Le tir de l’attaquant anglais touche la barre et rebondit sur la ligne. L’arbitre de la rencontre valide le but, même si la balle n’a pas franchi de la ligne. Depuis, les dieux implacables du football ont fait payer avec tous les intérêts cette victoire aux Anglais. Leur équipe est éliminée lors de la Coupe du monde de 1990 en Italie aux tirs au but par l’Allemagne, qui ensuite triomphera en finale contre l’Argentine de Maradona. En 1996, l’Angleterre subit le même sort lors du Championnat d’Europe qui se déroule chez elle : élimée en demi-finale par les Allemands, futurs vainqueurs, aux tirs au but.

Derrière ces résultats, assez décevants dans l’ensemble, on retrouve une constante historique : les Anglais, qui ont inventé le football, l’ont en réalité toujours joué de la même façon. Le célèbre fighting spirit de leur (...)

Lire la suite sur Liberation.fr

Supprimer le mot «race» de la Constitution : oui, mais…
Simone Veil, Claude Lanzmann : des combats vivants
«Dans les séries et les films, l’image de la police est allée de pair avec une police de l’image»
«Claude Lanzmann avait un savoir sur la mort au-delà du raisonnable»
Mai 68, les «gauchistes» arméniens et «Libé»