L'origine du mystérieux sursaut radio rapide dans la Voie lactée a été identifiée

Nathalie Mayer, Journaliste
·2 min de lecture

En avril dernier, des chercheurs avaient détecté un sursaut radio inhabituellement intense en provenance de la Voie lactée. Sa source : un magnétar, un type particulier de jeunes étoiles à neutrons présentant un champ magnétique extrêmement intense. Et aujourd’hui, ces mêmes chercheurs de la collaboration Chime – pour Canadian Hydrogen Intensity Mapping Experiment, comprenez Expérience canadienne de cartographie de l’intensité de l’hydrogène – montrent que l’intensité de ce sursaut radio était trois mille fois supérieur à celle de n’importe quel magnétar mesuré jusqu’à présent.

Ce résultat donne du poids à la théorie selon laquelle les magnétars sont à l’origine d’au moins certains de ce que les astronomes appellent les sursauts radio rapides – ou FRB pour Fast Radio Burst. Rappelons que cela fait plus d’une dizaine d’années que les premiers FRB ont été observés. C’était en 2007. Des émissions radio brèves et de haute intensité, plus que ce que le Soleil peut générer pendant des millions, voire des milliards d’années. Sans que les astronomes puissent réellement en identifier la source.

Les chercheurs de la collaboration Chime estiment que des magnétars pourraient être la source des sursauts radio rapides observés un peu partout dans l’Univers. © Nasa
Les chercheurs de la collaboration Chime estiment que des magnétars pourraient être la source des sursauts radio rapides observés un peu partout dans l’Univers. © Nasa

Des magnétars plus actifs que les autres

La plupart des sursauts radio rapides ont été enregistrés dans d’autres galaxies, ce qui les rend difficiles à étudier. Et la théorie des magnétars n’avait jusqu’alors pas pu être étayée par des observations d’étoiles à neutrons dans la Voie lactée. Ceux-ci se sont en effet avérés bien moins intenses que les FRB extragalactiques découverts jusqu’à présent.

Les chercheurs imaginent cependant aujourd’hui que des magnétars plus jeunes, plus énergétiques et plus actifs pourraient expliquer l’ensemble des découvertes de FRB. La preuve de cette théorie pourrait venir d’une observation simultanée d’un sursaut radio extragalactique et d’un sursaut de rayons X. Une observation qui,...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura