L'origine de l'eau sur Mars révélée par des météorites martiennes sur Terre ?

La noosphère ne cherche pas seulement à connaitre son origine sur Terre mais aussi sa place dans la Nature et pour cela, elle cherche à déterminer l’origine de l’eau sur Terre et si la Vie a pu apparaitre ailleurs dans le Système solaire. Mars est l’objet d’une attention toute particulière parce que nous savons, depuis les premières missions martiennes avec une mise en orbite autour de la Planète rouge (Mariner 9 et les sondes Viking) qu’il y a des traces d’écoulements d’eau à sa surface. Si nous découvrions en plus des traces de vie, passées ou actuelles en relation avec la présence d’eau sur Mars, nous pourrions en conclure que la naissance de formes de vie, pas plus que la formation des planètes, n’est un processus rare dans la Voie lactée.

Dans l’idéal, il faudrait pouvoir analyser des échantillons de roches martiennes avec tous les moyens dont on dispose dans les laboratoires terrestres. Le premier rover à avoir touché la surface de Mars en 1971 — il était soviétique et portait le nom de Prop-M — avait été largué à partir de la sonde Mars 3 et ne disposait pas des moyens de collecter des échantillons et encore moins de les renvoyer sur Terre. On espérait pouvoir le faire avec le Sample Fetch Rover qui récupérerait les échantillons déjà collectés par le rover Perseverance. Mais le retour sur Terre n’est pas prévu avant l’horizon des années 2030 et il se fera selon un scénario différent.

Un exemple de météorite shergottite, c'est une roche volcanique issue de la fonte du manteau martien qui a fondu en donnant une lave à la surface de la planète. © Martin Bizzarro
Un exemple de météorite shergottite, c'est une roche volcanique issue de la fonte du manteau martien qui a fondu en donnant une lave à la surface de la planète. © Martin Bizzarro

Trois grandes classes de météorites martiennes

Heureusement, il n’est pas besoin d’attendre si longtemps pour pouvoir analyser des roches martiennes et en tirer quelques conclusions. Depuis quelques décennies et grâce aux missions Viking nous savons que quelques météorites retrouvées sur Terre sont martiennes et on peut même en acheter pour quelques dizaines d’euros chez des vendeurs sérieux comme Louis...

> Lire la suite sur Futura