L'organisateur du festival Solidays annonce l'annulation de l'édition 2021

Nawal Bonnefoy
·3 min de lecture
Solidays - AFP
Solidays - AFP

Pour la deuxième année consécutive, le festival Solidays n'aura pas lieu. Luc Barruet, directeur de l'événement et fondateur de Solidarité Sida, a annoncé son annulation ce mercredi dans un communiqué et les colonnes du Parisien. L'édition 2021 devait se tenir du 18 au 20 juin prochain, et avait même dévoilé une partie de sa programmation: Black Eyed Peas, Boris Brejcha, Damso, Justice, Sean Paul et Suzane étaient attendus.

"Aujourd’hui, notre responsabilité est d’acter à nouveau l’annulation de notre festival 'pas tout à fait comme les autres' pour reporter toute notre énergie sur la recherche des 3,5 millions d’euros de résultat qui vont disparaître cette année encore. C’est l’avenir de Solidarité Sida et des 114 programmes que nous soutenons dans 21 pays qui est en jeu", indique le communiqué.

"La probabilité de pouvoir jouer en plein air et en grande jauge cet été est tellement faible que ça ne nous paraît pas raisonnable de vouloir y croire plus longtemps. Cette incertitude pèse sur l'avenir même de Solidarité Sida et on ne peut pas prendre davantage le risque d'attendre, on est obligé de prendre la décision la plus raisonnable, celle d'annuler", a précisé Luc Barruet auprès de nos confrères.

Une décision "très difficile" à prendre

Luc Barruet a souligné dans le Parisien qu'annuler cet événement, qui aide à récolter des fonds pour la lutte contre le sida, avait été une décision "très difficile" à prendre. L'organisateur a précisé que diminuer la jauge de spectateurs n'était pas envisageable. "Ce n'est pas une option pour Solidays et pour d'autres. Économiquement, ça n'est pas viable", a-t-il indiqué. Il a aussi expliqué le choix d'opter pour une annulation, plutôt qu'un report.

"Le pire des scénarios, c'est un report suivi d'une annulation", a-t-il assuré. "On ne peut pas se permettre de croire à la tenue de Solidays jusqu'au bout, jusqu'en septembre, et de dire à ce moment qu'on s'est trompé. Qu'est-ce qu'on aurait dit à tous nos partenaires à travers le monde? Le risque est trop important, on préfère annuler et développer de nouvelles solutions pour remplir notre engagement".

Un été avec, ou sans festival?

Ce mercredi matin, la ministre de la Culture Roselyne Bachelot a assuré sur France 2 que l'été ne se passerait pas sans festivals. Il se peut cependant que certains festivals soient déçus. "Maintenant, il y a festival et festival", a-t-elle en effet précisé. "Un festival comme Aix-en-Provence, c'est une salle de spectacle classique. Ce qui pose des difficultés, ce sont les festivals debout parce que là évidemment, les normes sanitaires ne sont pas de la même nature. Vous avez une masse de population de plusieurs milliers de personnes."

Fin janvier, le festival du Hellfest avait lancé un appel réclamant de la visibilité pour cet été, et se refusant à envisager une "édition au rabais". Dans une lettre ouverte, les organisateurs fustigeaient la lenteur de la campagne de vaccination.

Article original publié sur BFMTV.com