Publicité

L'État américain de l'Oregon va repénaliser les drogues

L'Oregon rétropédale : à partir du 1er septembre, posséder des drogues dures (fentanyl, héroïne, cocaïne, ecstasy, etc.) sera de nouveau considéré comme un délit passible d'une peine de prison. Depuis 2021, cet État américain avait pourtant choisi la dépénalisation.

Trois ans après être devenu le premier État américain à dépénaliser toutes les drogues, l'Oregon va repénaliser la possession de petites quantités de stupéfiants à partir de septembre. Tina Kotek, la gouverneure démocrate de cet État de l'Ouest des États-Unis, a promulgué lundi 1er avril une loi actant ce rétropédalage.

À compter du 1er septembre, posséder des drogues dures (fentanyl, héroïne, cocaïne, ecstasy, etc.) sera de nouveau considéré comme un délit, passible d'une peine d'emprisonnement pouvant aller jusqu'à six mois.

À lire aussiFentanyl : la mine d’or des cartels mexicains

Le texte met ainsi fin à la dépénalisation votée par référendum et appliquée depuis début 2021 : les usagers en possession de petites quantités de drogues écopaient d'une simple amende de 100 dollars, tandis que la vente et la production restaient passibles de poursuites.

L'Oregon a également énormément tardé à mettre en place les services de santé nécessaires pour accueillir les consommateurs, ce qui a rendu la consommation de drogues très visible dans les rues.

Avec AFP


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Le cannabis récréatif devient légal en Allemagne
Trafic de drogue : le chef présumé du gang marseillais Yoda interpelé au Maroc
Brésil : l'enfer de Cracolandia, le pays du crack de São Paulo