L'opposition vénézuélienne va défiler à la mémoire des victimes

L'opposition vénézuélienne s'apprêtait à défiler en silence samedi à la mémoire des victimes des violences politiques des dernières semaines. /Photo prise le 22 avril 2017/REUTERS/Carlos Garcia Rawlins

CARACAS (Reuters) - L'opposition vénézuélienne s'apprêtait à défiler en silence samedi à la mémoire des victimes des violences politiques des dernières semaines sur fond de grave crise économique.

Douze personnes ont été tuées depuis trois semaines pendant des manifestations contre le gouvernement du président Nicolas Maduro, dont les opposants exigent qu'il organise des élections régionales, reportées depuis l'an dernier, qu'il libère une centaine des leurs et qu'il respecte l'autonomie du parlement, dominé par les adversaires du pouvoir socialiste.

Au moins huit autres personnes ont été électrocutées pendant le pillage d'une boulangerie à la suite d'une manifestation dans un quartier populaire de Caracas vendredi.

L'opposition dénonce la répression excessive des forces de sécurité qui ont arrêté des centaines de personnes depuis que la contestation contre Nicolas Maduro a repris de la vigueur et qui ont tiré des grenades lacrymogènes dans des cliniques et des hôpitaux.

Le parti socialiste au pouvoir accuse pour sa part les opposants, dont certains ont lancé des projectiles sur les policiers, de recourir à la violence pour troubler l'ordre public et de chercher à renverser le gouvernement.

L'opposition a demandé à ce que les manifestations prévues samedi dans plusieurs villes, dont la capitale Caracas, soient silencieuses pour rendre hommage aux victimes.

"(La manifestation) d'aujourd'hui doit être d'un silence historique et assourdissant pour peser sur la conscience de l'oppresseur", a écrit le député Miguel Pizarro sur son compte Twitter.

(Brian Ellsworth; Tangi Salaün pour le service français)

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages