L'opposant russe Alexeï Navalny a perdu 80% de vision à un oeil après son agression

L'opposant russe Alexeï Navalny a déclaré mardi avoir perdu 80% de sa vision à l'oeil droit depuis qu'il a été aspergé au visage avec un liquide vert, la semaine dernière, et ne pas pouvoir aller se faire soigner à l'étranger car il est interdit de sortie du territoire. /Photo prise le 27 mars 2017/REUTERS/Tatyana Makeyeva

MOSCOU (Reuters) - L'opposant russe Alexeï Navalny a déclaré mardi avoir perdu 80% de sa vision à l'oeil droit depuis qu'il a été aspergé au visage avec un liquide vert, la semaine dernière, et ne pas pouvoir aller se faire soigner à l'étranger car il est interdit de sortie du territoire.

Alexeï Navalny, qui espère pouvoir présenter sa candidature à l'élection présidentielle de mars 2018, a organisé au mois de mars les plus importantes manifestations antigouvernementales depuis des années et fait figure d'opposant le plus en vue à Vladimir Poutine, dont beaucoup s'attendent à ce qu'il brigue un quatrième mandat.

Cet ancien avocat de 40 ans, qui a purgé 15 jours en prison pour son rôle dans les manifestations de mars, appelle à de nouveaux rassemblements le 12 juin.

Jeudi dernier, un homme qui, selon les partisans de Navalny, est un militant d'un groupe ultranationaliste radical, a aspergé Alexeï Navalny d'un liquide vert. Tout d'abord, cette agression n'a pas paru avoir de caractère grave, la solution verte, connue sous le nom de "Zelionka", étant vendue comme antiseptique dans les pharmacies russes et n'étant pas réputée dangereuse pour l'oeil.

Mais l'opposant a déclaré mardi avoir subi une brûlure chimique à l'oeil droit du fait de cette agression, qui lui a fait perdre 80% de sa vue de ce côté. Un médecin lui a dit être certain que la solution antiseptique avait été mélangée avec quelque chose d'autre.

"Pour l'heure, cette perte de vision n'est pas irréversible", a dit Navalny. "Je suis activement soigné et on espère que je guérirai". Il a dit en revanche ne pas pouvoir se rendre dans une clinique spécialisée en Suisse ou en Espagne du fait de l'interdiction de voyager qui lui a été imposée depuis qu'il a été condamné pour détournement de fonds.

(Andrew Osborn; Eric Faye pour le service français)

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages