L'opposant Navalny finalement autorisé à sortir de Russie

L'opposant russe Alexeï Navalny a été autorisé mercredi à quitter la Russie pour se rendre à Strasbourg où la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) doit statuer jeudi sur plusieurs requêtes. /Photo prise le 14 octobre 2018/REUTERS/Maxim Shemetov (Reuters)

MOSCOU (Reuters) - L'opposant russe Alexeï Navalny a été autorisé mercredi à quitter la Russie pour se rendre à Strasbourg où la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) doit statuer jeudi sur plusieurs requêtes.

L'avocat, très critique à l'égard de la politique du Kremlin, avait été empêché mardi de quitter son pays en raison d'une amende impayée alors qu'il souhaitait être présent à Strasbourg.

Navalny a déclaré que cette amende était un prétexte inattendu et illégal employé par les autorités russes pour l'empêcher de se rendre à l'étranger.

La CEDH doit statuer sur plusieurs de ses requêtes pour déterminer si les multiples arrestations dont il a fait l'objet ont été motivées par des raisons politiques.

Le service fédéral des frontières russe a annoncé mardi soir avoir levé l'interdiction de sortie du territoire imposée à Navalny après que ce dernier a acquitté l'amende réclamée.

L'opposant a posté sur les réseaux sociaux une photo de lui franchissant les contrôles douaniers à l'aéroport de Moscou.

(Tom Balmforth; Pierre Sérisier pour le service français)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles