Non, les « Lopez » ne se réconcilieront pas pour l’acte 9 des Gilets jaunes

Ronan Tésorière (@ronTesoriere)
La communauté gitane se mobilise pour le boxeur Christophe Dettinger, mais non les Lopez, stars du web de 2015, ne sont pas de ce combat

Les clans gitans des Lopez qui avaient animé le web en 2015 ne feront pas le voyage à Paris samedi prochain. C’est un article d’un site satirique qui connaît un succès certain dans les groupes de gilets jaunes qui avait diffusé cette fausse information.


C’est une information virale qui connaît un grand succès sur les sites de Gilets jaunes depuis ce mercredi matin : « Gilets Jaunes : les clans gitans « Lopez » se réconcilient pour venir à Paris ce samedi ». Huit sites de Gilets jaunes et un site du Rassemblement national ont partagé cette « information », en ce jour de comparution immédiate de Christophe Dettinger surnommé le « Gitan de Massy ». Au total, selon l’outil d’analyse des réseaux sociaux, cet article a été l’objet de plus 1 500 interactions aux alentours de 18 heures.

« En 2015, David et Djo Lopez, deux chefs de clans gitans rivaux, s’écharpaient par vidéos interposées pour le plus grand bonheur des réseaux sociaux. Mais tout ça est de l’histoire ancienne, aujourd’hui les deux clans se sont réconciliés et promettent de venir soutenir les Gilets Jaunes samedi » peut-on lire sur cet « article », évidemment tentant au regard de la viralité du phénomène Lopez en 2015.

Les sites ayant partagé cette « nouvelle » auraient pourtant rapidement dû comprendre que c’était une infox, ou « fake news ». En réalité, cet article n’est rien d’autre qu’un article satirique du site parodique Secret News, un concurrent du Gorafi ou de Nordpresse.be. En guise d’exemple, l’autre article en Une de ce site « humoristique » est « Crash du mirage 2000 : 50 Gilets Jaunes arrêtés en possession de missiles sol-air S300 russes ». Consternant et bien sûr complètement faux. La crédibilité de ce site d’information en est tout de suite écornée. Plus évident encore le montage photo d’un membre du clan Lopez affublé d’un gilet jaune, tellement grossier qu’il aurait dû alerter les groupes Facebook de Gilets jaunes. Certains membres de ces groupes ont d’ailleurs bien noté ce dernier détail dans (...)

Lire la suite sur LeParisien.fr

Acte 3 des Gilets jaunes : six jeunes d’extrême droite jugés à Paris pour des violences
L’avocate du boxeur Christophe Dettinger va demander le report de son procès
Maire de Nantes enfarinée : l’auteur condamné à un mois de prison avec sursis
Jugé pour avoir forcé un barrage et renversé un Gilet jaune
Mirage 2000 : plusieurs crashs dont un mortel en 2011