Plusieurs membres de l'Opep+ pour une baisse de production de 500.000 bpj

PLUSIEURS MEMBRES DE L'OPEP+ POUR UNE BAISSE DE PRODUCTION DE 500.000 BPJ

VIENNE (Reuters) - L'Opep et ses alliés, Russie en tête, ont recommandé jeudi une baisse de 500.000 barils par jour (bjp) de la production mondiale de pétrole afin d'éviter une nouvelle surabondance et l'effondrement des cours.

Les pays de l'Opep étaient réunis à Vienne, à la veille d'une conférence de l'alliance dite Opep+. Le ministre russe de l'Energie, Alexandre Novak, a déclaré que lui-même et plusieurs de ses homologues dont celui d'Arabie saoudite, avaient recommandé une nouvelle baisse de la production d'un demi million de bjp, ce qui porterait la réduction entamée en 2017 à 1,7 million de bjp, soit 1,7% de l'offre mondiale.

"Nous avons conclu que pour faire face à la période de demande saisonnière en toute sécurité au premier trimestre de 2020, il pourrait être recommandé que les pays suppriment encore jusqu'à 500.000 barils par jour", a-t-il déclaré.

Ces réductions devraient selon lui rester en vigueur jusqu'au premier trimestre 2020. D'autres ministres de l'Opep souhaitent les prolonger jusqu'en juin ou décembre 2020.

Sur les marchés financiers, le Brent de mer du Nord gagnait 0,64% à 63,64 dollars et le brut léger américain (WTI) prenait 0,75% à 58,87 peu avant 17h00 GMT.

Depuis 2017, l'Opep+ limite sa production pour réduire les excédents dus à l'essor de la production aux Etats-Unis, premier producteur mondial, qui ne participent pas aux mesures d'encadrement.


(Rédaction de Vienne, version française Jean Terzian, Jean-Stéphane Brosse et Jean-Philippe Lefief)