L'Opéra de Paris prêt à accueillir les spectateurs

Par Brigitte Hernandez
·1 min de lecture
Le Palais Garnier, temple de la danse.  
Le Palais Garnier, temple de la danse.

Rouvrira ? Rouvrira pas ? L'Opéra de Paris veut croire qu'en décembre l'Opéra Bastille pourra accueillir les spectateurs pour La Traviata, l'opéra mythique de Verdi dès le 2 et La Bayadère version Noureev, dès le 4, le grand ballet choisi cette saison pour conclure l'année, comme c'est la coutume. « Nous sommes prêts », ont déclaré, vendredi, Alexander Neef, le directeur, et Martin Ajdari, son adjoint, lors de la conférence de presse ? en visio bien sûr. « Nous croisons les doigts », a ajouté en souriant Aurélie Dupont, la directrice de la danse.

Une Traviata en costumes dans la mise en scène de Simon Stone, une vraie mise en scène ? Oui ! Et si Le Ring de Wagner, « l'?uvre emblématique de la saison », comme l'a rappelé Alexander Neef, a dû être annulé au printemps, puis reporté pour la version concert à cause d'un cas Covid, il serait enfin donné (version concert) et pourrait faire l'objet d'une captation.

Côté lyrique, Carmen devrait succéder à La Traviata dès le 16 décembre.

Opéra, Paris ©  Charles Duprat- ONDP
Opéra, Paris © Charles Duprat- ONDP

La Traviata de Verdi, mise en scène de Simon Stone © Charles Duprat- ONDP

La compagnie n?attend que de remonter sur scène.

« Nous sommes prêts. » Prêts à tout : soit à présenter les spectacles sous la forme complète, soit à s'adapter en jouant une version réduite. Pas pour La Bayadère toutefois, ballet judicieusement choisi, car, s'il y a bien soixante danseurs sur scène, il n'y a pas beaucoup de pas de deux ou de trios. Lorsqu'au troisième acte, les fameuses 32 « Ombres » entament leu [...] Lire la suite