Pour l’ONU, l’interdiction de la burqa en France serait «discriminatoire»

G.L.
Un comité d'experts de l'ONU devrait rendre prochainement des «constatations» sur la loi de 2010 sur la burqa (Illustration)

Selon les experts onusiens, la loi de 2010 porterait atteinte à la liberté religieuse et créerait une discrimination.


Le Comité des droits de l’Homme de l’ONU devrait rendre ce mois-ci des « constatations » épinglant la loi française de 2010 sur la burqa, qui porterait atteinte à la liberté religieuse et créerait une discrimination, rapporte jeudi La Croix qui s’appuie sur « plusieurs sources ».

L’instance d’experts va se prononcer sur deux requêtes de femmes qui ont été verbalisées pour avoir contrevenu à la loi. Cet été, le comité onusien a déjà rendu des « constatations » au sujet de l’affaire Baby Loup, qui portait sur le licenciement d’une puéricultrice voilée par une crèche associative.

Cette fois-ci ce n’est pas une cassation que cible le Comité des droits de l’homme mais la loi de 2010, explique le quotidien. Cette prise de position à venir intervient dans un contexte politique particulier, certains responsables réclamant un durcissement de la loi de 2010.

Le procureur de Paris avait indiqué le 3 octobre que le fugitif Redoine Faïd, arrêté le même jour, avait pu circuler dissimulé sous une burqa.



Retrouvez cet article sur LeParisien.fr

Inondations dans le Var : deux morts et un mois de pluie en quelques heures
L’école concentre 36% des signalements d’atteintes à la laïcité, loin devant le lycée
Défaillance sur le Soyouz : privé de navette, l’ISS doit revoir tout son programme
Le dernier résistant de l’île de Sein est mort
Ile d’Oléron : la justice tranche en faveur de McDonald’s