Les ballerines font leur retour en 2021 après avoir été conspuées

Valentin Etancelin
·Journaliste, Le HuffPost
·1 min de lecture
La ballerine n'a pas dit son dernier mot, comme ici aux pieds d'une passante à Paris, au mois de juillet 2020. (Photo: Edward Berthelot via Getty Images)
La ballerine n'a pas dit son dernier mot, comme ici aux pieds d'une passante à Paris, au mois de juillet 2020. (Photo: Edward Berthelot via Getty Images)

MODE - Chloë Sevigny, Adwoa Aboah, Loulou De Saison. Ces trois femmes, pour ne citer qu’elles, ont un point commun. Outre le fait qu’elles soient invitées à s’asseoir au premier rang de tous les défilés, elles ont été aperçues, cette année, avec à leurs pieds un modèle de chaussures longtemps conspuées: des ballerines.

Elles n’ont pas été les seules. Du côté des grandes maisons de mode, plusieurs d’entre elles ont fait défiler leurs mannequins assorties des mêmes souliers. Chez Dior, la ballerine est tressée et accompagnée d’un noeud à la cheville. Chez Celine, elle se porte à toutes les saisons avec un jogging, un jean ou un pantalon large et fluide en soie.

Pointue comme une babouche, rectangulaire sur le devant, avec ou sans chaussettes. La chaussure s’offre une expression singulière chez certaines influenceuses, parfois même minimaliste, comme aux pieds de Mary-Kate Olsen dans les rues de New York au mois de novembre dernier.

CELINE (à gauche), The Row (à droite). (Photo: Instagram @celine/ Instagram @therow)
CELINE (à gauche), The Row (à droite). (Photo: Instagram @celine/ Instagram @therow)

Une chaussure has been?

Mary-Kate et sa soeur jumelle Ashley, aujourd’hui connues pour diriger la prestigieuse marque de prêt-à-porter The Row, ont élaboré au mois d’avril une pantoufle plate en maille qui, selon le magazine spécialisé Footwear News, aurait préparé le terrain. Deux confinements plus tard, les signes ne trompent pas. Les ballerines seront de retour cette année, comme nous le confirme la styliste Dinah Sultan.

C’est étonnant. “Les créateurs ont bien attendu qu’elles soient complètement has been, estime la spécialiste en tendances du bureau de style parisien Peclers. Nos indicateurs montrent que c’est un produit en retrait total, largement supplanté par la basket qui est d&eacut...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.