Publicité

Longe-côte : les bienfaits de la marche active dans l'eau

Inventé dans les années 2000 dans le Nord de la France par Thomas Wallyn, ancien entraîneur d'aviron, le longe-côte consiste à marcher en milieu aquatique, immergé jusqu'à la poitrine, avec ou sans pagaie. Longtemps estampillée "sport de seniors", la marche active en mer connaît depuis quelques années un regain d'intérêt. De la Méditerranée à la Manche en passant par la côte Atlantique, la rando dans l'eau fait des émules. Il faut dire que marcher en résistant aux vagues, l'air marin plein les narines, est une façon ludique et grisante de bouger.

La rando aquatique est un sport complet qui stimule le corps dans son intégralité. En résistance aux vagues et au vent mais porté par l'eau, le longe-côte assure un travail de nombreux muscles (bras, jambes abdos) et un renforcement cardiaque tout en douceur, sans traumatisme pour les articulations. Tout le monde peut s'y mettre. Le mouvement des vagues quant à lui effectue un massage du bas du corps, relance et améliore la circulation sanguine et lymphatique, les sensations de jambes lourdes s'envolent, la peau d'orange se trouve lissée quand on pratique avec une certaine régularité.

Activité de plein air, le longe-côte cumule les bienfaits de la pratique sportive sur le mental (sécrétion d'endorphines) aux bénéfices apaisants et relaxants des ions négatifs de l'air marin et des oligoéléments. Pendant une session, le mental se met sur pause, s'évade. On ressort de l'eau détendue, euphorique, reboostée. Sans oublier qu'en extérieur on (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite