Londres : trois espèces de requins découvertes dans la Tamise

·2 min de lecture

Plusieurs espèces de requins ont été observées dans la Tamise, comme le requin épineux, le requin-hâ et l'émissole tachetée, indique un rapport de la société zoologique de Londres publié mercredi.

En 1957, la Tamise avait été déclarée "biologiquement morte". Mais, depuis les années 90, le fleuve anglais a accueilli un nombre d'oiseaux et d'animaux marins de plus en plus important. Parmi eux, des requins, des hippocampes et des anguilles, nous apprend un rapport de la société zoologique de Londres publié mercredi et relayé par plusieurs médias britanniques, comme la BBC et l'Evening Standard.

Plusieurs espèces de requins ont notamment été observées, comme le requin épineux, le requin-hâ et l'émissole tachetée. Le requin épineux, en voie d'extinction, tient son nom des épines qui se trouvent devant sa nageoire dorsale, dont il peut se servir pour se défendre. Son venin peut provoquer un sentiment d'extrême inconfort dans les humains. Il est l'un des rares poissons venimeux dans les eaux du Royaume-Uni avec la raie et la vive. 

Selon le rapport, les requins donnent naissance au sein de la Tamise et y élèvent leurs petits grâce à une amélioration de la qualité de l'eau et de la concentration d'oxygène. 

Des écosystèmes "négligés et menacés"

"Les estuaires sont l'un de nos écosystèmes les plus négligés et menacés", a indiqué Alison Debney, de la société zoologique de Londres, à la BBC.

"Ils nous apportent de l'eau propre, nous protègent des crues et sont une pouponnière importante pour les poissons et la faune. La Tamise est essentielle dans notre combat pour atténuer le changement climatique et construire un future robuste pour la nature et les personnes", a-t-elle ajouté.

La Tamise est un fleuve du sud de l'Angleterre, qui se jette dans la mer du Nord. Il mesure près de 346 km. En tout, plus de 115 espèces de poissons et 92 espèces d'oiseaux y ont été dénombrées dans les eaux du fleuve.  

S'il y a de plus en plus d'animaux, le rapport note tout de même une baisse dans le nombre de poissons, sans qu'une cause ait pu être trouvée. La température de l'eau augmente également de 0,2 degrés chaque année.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Un surfeur grièvement blessé par un requin en Californie

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles