Londres prêt à faciliter l'immigration en provenance de Hong Kong

LONDRES PRÊT À FACILITER L'IMMIGRATION EN PROVENANCE DE HONG KONG

(Reuters) - La Grande-Bretagne est disposée à modifier sa règlementation en matière d'immigration si la Chine impose une nouvelle loi de sécurité nationale à Hong Kong, déclare le Premier ministre britannique Boris Johnson dans une tribune publiée mercredi dans le South China Morning Post.

Depuis la rétrocession de Hong Kong à la Chine en 1997, écrit-il, "la clé a été le précieux concept 'un pays, deux systèmes' inscrit dans la Loi fondamentale de Hong Kong et souligné dans la Déclaration conjointe signée par la Grande-Bretagne et la Chine".

Aux yeux du dirigeant britannique, la décision de Pékin d'imposer une loi de sécurité nationale à Hong Kong va nuire aux libertés et réduire considérablement l'autonomie de la région administrative spéciale.

Si la Chine va au bout de son projet, le gouvernement britannique modifiera sa règlementation sur l'immigration, dit Johnson.

Les détenteurs d'un passeport britannique pour les résidents de Hong Kong (BNO) pourront entrer en Grande-Bretagne pour une période de 12 mois renouvelable et disposer de droits supplémentaires, dont un permis de travail, "qui pourrait les placer sur la voie de la citoyenneté" britannique, écrit-il.

Environ 35.000 résidents de Hong Kong détiennent actuellement ce passeport et 2,5 millions d'autres sont éligibles pour le demander, précise le dirigeant britannique.


(Kanishka Singh à Bangalore; version française Jean Terzian)