Londres : l'esprit de Noël prend le pas sur la "morosité ambiante"

Sauver Noël, c'est ce qu'ont promis les autorités et ce qu'espèrent les Britanniques. Alors, dans l'atmosphère feutrée du confinement, Londres (Royaume-Uni) a commencé à se revêtir de lumières, fidèle à ses traditions. Mais la crise sanitaire est bien là, jusque sur les guirlandes lumineuses d'Oxford Street, qui célèbrent ceux qui se sont dévoués pour les autres ; dans la semaine du 16 novembre, un hommage est rendu à Lynnette Johnson, une directrice d'école. "Ça nous remonte le moral" "Un peu de couleurs, ça fait du bien dans cette morosité ambiante, ce climat un peu déprimant ; ça nous remonte le moral", témoigne une passante. Avec plus de 52 000 morts depuis le début de l'épidémie de coronavirus, l'Angleterre est de nouveau confinée. Même si les mesures sont moins strictes qu'en France, les magasins sont fermés. Désormais, le gouvernement britannique réfléchit aux règles qui encadreraient les réunions familiales pour les fêtes, avec un objectif : éviter qu'en quelques soirées, les efforts d'un mois de reconfinement soient réduits à néant.