Plus de 4.500 poids lourds ont pu traverser la Manche grâce à l'accélération des tests COVID-19

·1 min de lecture
PLUS DE 4.500 POIDS LOURDS ONT PU TRAVERSER LA MANCHE GRÂCE À L'ACCÉLÉRATION DES TESTS COVID-19

DOUVRES, Angleterre (Reuters) - Plus de 4.500 poids lourds bloqués à Douvres ont pu retraverser la Manche vers la France vendredi, des renforts ayant permis d'accélérer les tests du coronavirus pratiqués sur les chauffeurs.

Les services de ferry entre Douvres et le port français de Calais ont repris jeudi, mettant fin à plusieurs jours de blocus imposé par la France après la découverte d'une nouvelle variante de coronavirus en Angleterre.

Le ministre britannique des Transports, Grant Shapps, a annoncé sur son compte twitter que sur plus de 10.000 tests réalisés sur ces chauffeurs, 24 s'étaient révélés positifs.

"Plus de 4.500 HGV (poids lourds) on pu retraverser la Manche", a-t-il précisé.

Ces troupes supplémentaires ont permis de réduire l'imposante file de camions encore stationnés en amont sur l'autoroute, où les conducteurs attendent de passer des tests avant d'être autorisés à monter à bord des ferries.

Des soldats vérifiaient les véhicules et les documents des conducteurs à l'entrée du port alors que des membres de services français, dépêchés à Douvres pour aider à résorber les bouchons, ont été vu réaliser un test anti-COVID-19 sur un conducteur.

Selon les médias britanniques, quelque 800 soldats britanniques supplémentaires ont été déployés dans le port, en plus des 300 envoyés initialement.

La France avait annoncé dans la nuit de mardi à mercredi qu'elle autoriserait de nouveau les camionneurs à traverser la frontière s'ils présentaient un test négatif au COVID-19 datant de moins de 72 heures.

(Henry Nicholls et Maria Kiselyova, version française Jean-Michel Bélot)