Londres : des activistes bloquent les accès à la ville pour alerter sur le réchauffement climatique

Antoine Giniaux, franceinfo
Le trafic est perturbé sur les routes et dans les transports. Les manifestants dénoncent l'urgence climatique. Dans la capitale britannique, les seuils de pollution annuels dangereux ont été dépassés dès la fin du mois de janvier.

Des millions de Londoniens sont privés de métro et de bus, ce mercredi. Les activistes du groupe "Extinction Rebellion" qui veulent attirer l’attention sur le réchauffement climatique et "l'effondrement écologique" bloquent plusieurs lignes ferroviaires et perturbent le trafic sur les routes.

Ambiance "plateau du Larzac" à Marble Arch


Sous l'arc de triomphe de Marble Arch, l'ambiance s'apparente au plateau du Larzac ou aux collines écossaises, avec des tentes, des barrières et des guitares. Ils sont quelques centaines à se relayer pour bloquer les accès dans le centre de Londres. "[La station de métro] Waterloo est encore bloquée, Oxford Circus aussi, et puis il y a Marble Arch ou nous nous trouvons, et la place du Parlement", explique Adrian Porter. "On ne veut pas causer des problèmes aux gens, mais c’est tellement difficile d’attirer l’attention, si on ne bloque rien. Et puis on a quand même beaucoup de soutiens, avec des gens des immeubles à côté qui nous apportent du café".

"On laisse les enfants mourir"

Daniel Lee, qui a de l'atshme et un problème cardiaque, est venu spontanément grossir les rangs des manifestants, face à l’urgence climatique, explique-t-il.

Ma mère est morte d'un problème cardiaque, ma grand-mère de maladie chronique et je connais une petite fille à Londres qui est morte d’une crise d’asthme il y a quatre (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi