Londres évoque une «impasse» dans les discussions avec l'Union européenne sur l'Irlande du Nord

Le Royaume-Uni menace de se retirer unilatéralement de l’accord commercial post-Brexit et du protocole nord-irlandais. Cette clause de l’accord place l’Irlande du Nord, l’une des nations britanniques, dans le marché européen, et crée donc une frontière douanière entre la région et le reste du pays. Un ministre vient à nouveau d’accuser officiellement l’Union européenne.

Avec notre correspondante à Londres, Émeline Vin

Londres réclame de ne plus avoir à contrôler les biens qui circulent entre la Grande-Bretagne et l’île d’Irlande. Le gouvernement estime avoir été contraint de signer le texte qui l’y oblige.

Devant les députés, James Cleverly, ministre en charge des Affaires européennes, dénonce l’entêtement européen : « La vérité, c’est que nous sommes dans une sorte d’impasse. Ce n’est pas par manque de volonté, mais à cause de ce que nous, le Royaume-Uni, considérons comme un mandat de négociations trop limité de l’équipe européenne de M. Sefcovic. »

Crainte de tensions communautaires

James Cleverly se fait le porte-voix de la communauté unioniste d’Irlande du Nord, opposée au protocole qu’elle voit comme une menace à l’identité britannique : « La situation actuelle ne fonctionne pas. Par extension, cela cause des tensions communautaires en Irlande du Nord. L’enjeu, pour nous, est désormais de protéger la paix en Irlande, ce n’est plus un problème commercial technique. Je crois que c’est là la différence entre notre position et celle de l’Union européenne. »

En Irlande du Nord, les acteurs économiques réclament de la stabilité. De son côté, le ministre assure que Londres ne souhaite pas interrompre les négociations avec l’UE et espère trouver une solution bilatérale.

À lire aussi : Irlande du Nord et Brexit: le ministre de l’Agriculture ordonne l'arrêt des contrôles en mer d'Irlande

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles