Londres étudie les mesures de soutien pour réduire le coût de l'énergie pour l'industrie

Face à l'envolée des prix de l'énergie, le gouvernement britannique étudie des mesures pour réduire la facture énergétique des industries dont la consommation est élevée, telles que l'acier et le ciment. L'exécutif lance une consultation afin de mettre en place un plan de soutien qui permettrait de faire passer l'exonération de certains coûts de 85 à 100%.

L'initiative est saluée par les professionnels du secteur sidérurgique. Ils qualifient cette consultation d'étape importante, car elle va permettre au prochain nouveau Premier ministre qui entrera en fonction dans quelques semaines d'instaurer rapidement de nouvelles mesures. 300 entreprises et 60 000 emplois sont directement concernés.

Dans un contexte marqué par une forte inflation due essentiellement à la hausse du prix de l'énergie et par la perspective d'une longue récession, le gouvernement britannique cherche des solutions afin de permettre aux entreprises de baisser leurs coûts de production et de les rendre plus compétitives, mais aussi de protéger l'emploi.

Il faut rappeler que la situation de la Grande-Bretagne est particulière : c'est le pays d'Europe où le prix de l'électricité industrielle est le plus élevé. Il est très affecté par la hausse des prix des hydrocarbures car très dépendant pour sa production d'électricité. Les énergies fossiles fournissent 41% de sa production, dont 37% sont issus de ses centrales marchant au gaz. Or depuis l'invasion de l'Ukraine par la Russie, les prix de gros du gaz ont flambé.


Lire la suite sur RFI