A la London Fashion Week, Vivienne Westwood toujours militante et les jeunes pousses décomplexées

franceinfo Culture avec agences

Pendant les cinq jours de défilés, des figures de la mode britannique présentent leurs collections, dont la reine de la culture punk rock Vivienne Westwood. Mais aujourd'hui plus encore qu'hier, cette semaine de la mode mise sur ses jeunes talents et renoue avec ce qui a fait son originalité et sa renommée pour rivaliser avec New York, Milan et Paris.


Vivienne Westwood : "défendre les droits de l'Homme et la liberté d'expression"


La reine du punk rock Vivienne Westwood a rendu hommage à Julian Assange, le fondateur de WikiLeaks lors de la présentation de sa collection. "Je me saisis de la Fashion Week de Londres pour défendre les droits de l'Homme et la liberté d'expression", a expliqué la créatrice, qui appelle à manifester dans huit jours pour demander la libération d'Assange, détenu à la prison de haute sécurité de Belmarsh à Londres, et menacé d'extradition vers les États-Unis qui l'accusent d'espionnage.

Présentant sa collection inspirée par les traditions britanniques et la comedia dell arte, tweed et corsets en pièces maîtresses, certains mannequins portaient des masques noirs et blanc représentant un visage d'homme décapité tandis qu'un pilori trônait au centre de cette exposition aux airs de happening.


Début de mannequin de Lena Dunham, créatrice (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi