Ce que l'on sait de la visite d'Emmanuel Macron au Vatican le 26 novembre prochain

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Un mois après le Premier ministre Jean Castex, le président va se rendre à son tour au Vatican pour rencontrer le pape François. Emmanuel Macron a déjà effectué une visite d’Etat en juin 2018, mais cette fois il ne s'y rendra pas en tant que chef d'Etat. La rencontre du 26 novembre prochain prévoit également d'être plus courte, et il s'agira d'une visite privée.

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

Crise en Biéolorussie, climat, COP...

Emmanuel Macron a en effet profité de l’opportunité de la présidence du Conseil de l’Union européenne, un poste qu'il occupera dès janvier prochain, pour redemander audience au pape François. Cette demande a été faite juste après le G20 de Rome, fin octobre. Les sujets en cours qui peuvent intéresser le pape sont nombreux, avec notamment la crise des migrants en Biélorussie ou encore le climat et les suites de la COP.

 

LIRE AUSSI - Un long entretien entre Macron et le pape François

Au Vatican, on l'assure, deux visites en un mandat, ce n'est pas courant mais ça peut arriver. Faute d’avoir réussi à faire venir le pape en France - il avait failli se rendre à Marseille en octobre - c’est le président qui vient a lui quelques semaines seulement après Jean Castex.

Le 11 novembre, le président avait déjà glissé au nonce, l’ambassadeur du pape en France, qu’il souhaitait inviter le pape à saluer les jeunes européens mais sans que l'on sache ni où, ni quand. Pour l'heure l'Elysée n'a pas fait de commentaires à ce suje...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles