Ce que l'on sait de la troisième injection de vaccin anti-Covid en France

·1 min de lecture

C’est un dilemme qui travaille de nombreux Français, surtout avant la période des fêtes de Noël et des rassemblements familiaux… Doit-on se faire injecter une troisième dose ? Pour l'heure, seuls les plus de 65 ans sont en théorie éligibles à une dose de rappel, ainsi que les personnes à risque de formes graves. Les plus de 50 ans le seront à compter du 1er décembre. Faut-il aller faire dès à présent une troisième dose si l’on a moins de 65 ans ? Et si l’on souhaite le faire, faut-il aller voir son médecin ? Doit-on faire un test sérologique ? Europe 1 fait le point.

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

Six mois d'attente après la dernière injection

Si vous envisagez de vous faire injecter une troisième dose, il suffit d'attendre six mois à compter de l'injection de votre deuxième dose ou de votre contamination si vous avez eu le Covid-19. C'est le seul critère. Le soignant peut même ne pas vouloir prendre la responsabilité de vous vacciner si vous venez trop tôt. Pas besoin donc de prendre rendez-vous avec votre médecin pour vous faire prescrire un test sérologique. Une sérologie ne vous aidera pas à savoir si vous êtes encore protégé par le vaccin. "Ça a un intérêt scientifique pour savoir quel est votre taux d'anticorps et à combien il remonte après une vaccination", explique Alexandre Bleibtreu, infectiologue.

>> LIRE AUSSI - Taux d'incidence, hausse des cas... Le point sur le début de la cinquième vague du Covid

47% de protection après...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles