Fin de la rave party près de Rennes : 1.200 verbalisations et cinq interpellations effectuées

·1 min de lecture

La rave party sauvage qui se tenait depuis jeudi soir avec environ 2.500 fêtards à Lieuron, au sud de Rennes, pour fêter le Nouvel An, s'est terminée samedi matin. Malgré les risques liés au coronavirus, les autorités, qui avaient pourtant mis en place un important dispositif de sécurité, n'ont pas pu empêcher cette fête illégale. Elles avaient d'ailleurs été prises à partie par les teufeurs, qui ont brulé un véhicule et blessé trois gendarmes. Europe 1 fait le point sur ce que l'on sait de la situation.

1.200 verbalisations, un centre de tests mis en place

C'est à partir de 5 h 30 samedi que les premiers fêtards ont commencé doucement à quitter le petit hameau de la campagne bretonne, selon la préfecture d'Ille-et-Vilaine. Celle-ci a indiqué sur Twitter, tout comme le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, qu'environ 1.200 verbalisations avaient déjà été effectuées samedi à 11 h 15. Cinq interpellations ont aussi été rapportées. "Un centre de tests antigéniques #Covid est mis en place devant le gymnase de Lieuron : les participants au rassemblement sont vivement encouragés à s'y rendre", a également précisé la préfecture sur le réseau social.

"Les gendarmes continuent les contrôles et poursuivent les organisateurs", a ajouté Gérald Darmanin. "Camion, matériel de s...


Lire la suite sur Europe1