Ce que l'on sait sur les nouvelles investigations sur le passé d'Adama Traoré et des gendarmes

L’enquête sur la mort d'Adama Traoré, compliquée par les contradictions des experts, se poursuit pour faire la lumière sur les causes exactes du décès. Le 19 juillet 2016, Adama Traoré perdait la vie dans la caserne des gendarmes de Persan (Val-d'Oise), près de deux heures après son arrestation dans sa ville de Beaumont-sur-Oise à l'issue d'une course-poursuite, après avoir échappé à une première interpellation. En attendant la dernière analyse médicale demandée à des médecins belges et attendue pour janvier 2021, les juges d'instruction ont ordonné de nouvelles investigations sur le passé de cet homme et des gendarmes, a-t-on appris vendredi.

"Un gendarme indique que les années précédentes, Adama Traoré aurait commis des violences sur sa personne à plusieurs reprises. La question, c'est d'abord de vérifier ces informations", explique Me Yassine Bouzrou, avocat de la famille Traoré, à Europe 1.

Une demande de la famille

Ces nouvelles investigations répondent à une demande de la famille. Dans ce cadre, les enquêteurs vont passer au crible les précédentes procédures concernant Adama Traoré, afin de trouver celles dans lesquelles les gendarmes qui l’ont interpellé il y a quatre ans étaient déjà intervenus. Objectif : établir s'il existait, ou non, un contentieux entre eux. Les trois juges d'instruction demandent aussi de joindre à l’enquête les dossiers administratifs des trois gendarmes, ainsi que leurs antécédents judiciaires.

Pour Me Yassine Bouzrou, il faudra ensuite "se dema...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est d'assurer la meilleure expérience possible pour nos utilisateurs et de créer une communauté respectueuse de chacun. Nous travaillons à l'amélioration de cette expérience et pendant cette période, le module commentaires a la fin de nos articles n'est pas disponible. Merci de votre compréhension.