Ce que l'on sait de l'incendie du domicile breton de Richard Ferrand, le président de l'Assemblée nationale

franceinfo
"Il s'agit d'un incendie criminel. Cela ne fait aucun doute", a indiqué le procureur de Brest.

Murs noircis par la fumée, vitre détruite... Le député Richard Ferrand a porté plainte, vendredi 8 février, après une tentative d'incendie visant sa maison dans le Finistère. "Rien ne justifie les intimidations, rien ne justifie les violences et les dégradations", a dénoncé le président LREM de l'Assemblée nationale dans un communiqué. "Rien ne légitime la violence ou l’intimidation à l’égard d’un élu de la République", a pour sa part déclaré le président de la République, Emmanuel Macron. Voici ce que l'on sait de l'enquête à l'heure actuelle.

Que s'est-il passé ?

Le domicile privé du président de l'Assemblée nationale, Richard Ferrand, situé à Motreff, dans la circonscription du Finistère où il a été élu député, a commencé à prendre feu. L'alerte a été donnée par un voisin, vendredi vers 14 heures. "Ce n'est pas une résidence principale, cette maison n'était pas habitée", a expliqué Jean-Philippe Récappé, le procureur de la République de Brest, précisant qu'il n'était pas en mesure de dire quand les faits ont été commis.

 

Richard Ferrand, qui se trouvait à Rennes au moment des faits, a posté sur Twitter deux photos montrant l'étendue des dégâts.

 

 

Lire la suite sur Franceinfo

Ce contenu peut également vous intéresser :