Ce que l'on sait de l'explosion à Bordeaux qui a tué une personne et fait trois blessés

Esther Paolini avec AFP
·3 min de lecture

Une forte explosion dans un immeuble du quartier des Chartrons ce samedi matin a tué une personne et blessé trois autres, dont une grièvement. La piste accidentelle est privilégiée.

Un souffle ressenti à plusieurs centaines de mètres aux alentours. Ce samedi, une importante explosion dans un immeuble du quartier des Chartrons à Bordeaux a tué une personne et blessé trois autres, dont une grièvement. Les origines du sinistre sont encore indéterminées, mais il pourrait être dû à une fuite de gaz.

La sidération

Selon les autorités et les secours, une explosion a eu lieu vers 8 heures dans cet immeuble abritant un parking automobile au rez-de-chaussée et une habitation au premier. L'immeuble a été totalement détruit. Le souffle a également touché deux immeubles mitoyens qui se sont "partiellement effondrés", selon les pompiers.

"J'étais alertée par une très forte explosion vers 8h30, qui nous a sidérés. Mon mari et moi avons pensé que notre maison nous tombait dessus, qu'elle s'écroulait, avec des pierres qui dégringolaient de partout. On a très vite compris que c'était très grave", explique une habitante à BFMTV.

Quelque 70 pompiers assistés de cinq équipes cynophiles et d'une unité de déblaiement et de consolidation, ont été dépêchés sur place. Un homme de 89 ans a été blessé grièvement.

"Il était plein de sang, mais il était encore dans son lit, c'était une vision très étrange. Le monsieur s'est réveillé, une minute avant il était dans son lit avec le toit sur la tête et là il n'avait plus rien. Il était en pyjama la tête en sang et il nous disait 'aidez-moi, aidez-moi", raconte un voisin à BFMTV.

Le corps d'une femme sous les décombres

Sa femme a également a été recherchée une partie de la journée, avant d'être localisée peu après 16 heures par les chiens. Elle a été déclarée morte par la préfecture.

Un point de regroupement a été mis en place pour accueillir 11 personnes choquées, qui devront être relogées. Dans ce quartier central de petits immeubles anciens, l'explosion a brisé plusieurs vitrines de commerces. On pouvait voir des centaines de tuiles émiettées dans la rue.

Les premières constatations suggèrent une explosion due au gaz, qui a été coupé dans le secteur.

"Nous pensions au départ que l'activité de garage aurait pu aussi être une des causes de l'explosion", a fait savoir Delphine Balsa la directrice de cabinet de la préfecture, "on serait plutôt sur une fuite de gaz mais il faut que l'enquête progresse".

Quartier dense aux rues étroites

"Les pompiers ont sorti des bouteilles de gaz mais nous ne savons pas pour le moment s'il s'agit du réseau ou de bonbonnes", a expliqué de son côté Eric Destarac, directeur de la communication de Regaz qui assure la distribution de gaz. La piste accidentelle est donc pour l'heure privilégiée.

"On aurait pu avoir une catastrophe beaucoup plus grave dans un quartier dense comme les Chartrons où les rues sont très étroites", a souligné Delphine Balsa.

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :