Ce que l'on sait de l'effondrement d'un pont suspendu à Mirepoix-sur-Tarn

franceinfo

Sur les clichés de la scène, on aperçoit des câbles de maintien pendre dans le vide, et, au second plan, le tablier qui soutient la route plonger dans la rivière. Un pont suspendu s'est effondré dans les eaux du Tarn, lundi 18 novembre au matin, entre les communes de Mirepoix-sur-Tarn et de Bessières (Haute-Garonne), situées à un peu moins de 30 km au nord de Toulouse. Deux morts et cinq blessés sont à déplorer. Voici ce que l'on sait au sujet de ce drame.

Que s'est-il passé ?

Il était environ 8h10, lundi matin, lorsque les câbles soutenant le pont de Mirepoix-sur-Tarn ont cédé, rapportent nos confrères de France Bleu Occitanie. Le tablier du pont, sur lequel passe la D71, est tombé de dix-neuf mètres dans le Tarn. Au moins deux véhicules circulaient alors sur l'ouvrage et sont tombés à l'eau, selon le procureur la République de Toulouse, Dominique Alzéari : une Clio et un poids lourd. Dans un premier temps, les autorités avaient fait état d'un éventuel troisième véhicule.

Eric Bonnin, restaurateur résidant à 50 mètres du pont, raconte à franceinfo avoir "entendu une énorme déflagration" au moment de l'effondrement du pont. "J'ai appelé aussitôt les pompiers. Il y avait une dame sur la berge, elle avait réussi à sortir de sa voiture. Mais elle criait que son fils était encore à (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi