Publicité

Ce que l'on sait des frappes américaines contre des cibles iraniennes en Irak et en Syrie

Ce que l'on sait des frappes américaines contre des cibles iraniennes en Irak et en Syrie

Les États-Unis ont mené des frappes vendredi en Irak et en Syrie. Elles ont été menées en représailles à l'attaque de drone dans laquelle trois soldats américains ont été tués fin janvier sur une base en Jordanie, près de la frontière avec la Syrie, qui affirme samedi matin que l'occupation américaine de "certaines parties" du pays "ne peut plus durer", tandis que l'Iran "condamne avec force" les frappes américaines. France 24 fait le point sur la situation.

Les États-Unis ont mené des frappes visant des forces d'élite iraniennes et des groupes pro-iraniens en Irak et en Syrie, en représailles à une attaque de drone en Jordanie qui avait tué trois militaires américains le 28 janvier. Voici ce que l'on sait à ce stade.

  • Frapper des cibles iraniennes, mais pas l'Iran

La Maison Blanche a indiqué que les avions de combat américains avaient visé au total 85 cibles sur sept sites différents – trois en Irak et quatre en Syrie – et que l'opération avait été un "succès". Les forces armées américaines ont pris pour cible le corps des Gardiens de la Révolution islamique, armée idéologique du régime iranien, sa force Qods, qui est son unité d'élite, et des groupes armés pro-iraniens.

Avec AFP


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Soldats tués en Jordanie : les États-Unis mènent des frappes de représailles en Irak et Syrie
Qui sont les Brigades du Hezbollah accusées d'avoir tué des soldats américains en Jordanie ?
En Irak, les États-Unis mènent des frappes de représailles contre des groupes proches de l'Iran