Ce que l'on sait du Français recontaminé par "une forme très sévère" du variant sud-africain

·1 min de lecture

Avec 20.700 contaminations entre jeudi et vendredi et plus de 10.000 nouvelles hospitalisations ces sept derniers jours, les chiffres de l’épidémie de Covid-19 en France restent stables mais particulièrement élevés. Cette situation est d’autant plus précaire que la circulation des variants britannique et sud-africain, plus contagieux que la souche actuellement dominante, accélère, ce qui pourrait provoquer une nouvelle flambée épidémique. D’autant que le variant sud-africain semble relativement insensible aux anticorps développés par les personnes qui ont déjà été touchées par la maladie.

Ainsi, un patient contaminé par le coronavirus il y a quelques mois a été de nouveau testé positif, cette fois au variant sud-africain, et hospitalisé en réanimation. Il s’agit du premier cas grave de réinfection de ce genre détecté en France.

"Si les cas devaient se multiplier, ce serait préoccupant"

Cet homme de 58 ans est actuellement soigné dans le service du professeur Jean-Damien Ricard, chef de la réanimation à l'hôpital Louis-Mourier (AP-HP) de Colombes, à côté de Paris. "Ce qui est un petit peu inquiétant, c'est qu’il s’agit d’une forme très sévère de réinfection, alors que la première fois, il n'avait même pas été hospitalisé", explique ce spécialiste au micro d’Europe 1. "Là, il se retrouve en réanimation, sous ventilation mécanique assistée, avec un besoin de forte concentration d'oxygène."

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation samedi 13 février

"On...


Lire la suite sur Europe1