L'OMS veut privilégier la vaccination des pays pauvres à celle des enfants

·1 min de lecture
Le patron de l'Organisation mondiale de la santé a appelé vendredi les pays à renoncer à vacciner les enfants et les adolescents contre le Covid et faire don des doses ainsi libérées au système Covax
Le patron de l'Organisation mondiale de la santé a appelé vendredi les pays à renoncer à vacciner les enfants et les adolescents contre le Covid et faire don des doses ainsi libérées au système Covax

Ne pas vacciner les enfants pour freiner l'épidémie au niveau mondial. Le patron de l'Organisation mondiale de la santé a appelé vendredi les pays à renoncer à vacciner les enfants et les adolescents contre le Covid et faire don des doses ainsi libérées au système Covax pour les redistribuer aux pays défavorisés. Tedros Adhanom Ghebreyesus a souligné qu'au train où vont les choses, la deuxième année de la pandémie serait « beaucoup plus mortelle » que la première, lors d'un point de presse. « Je comprends pourquoi certains pays veulent vacciner leurs enfants et leurs adolescents, mais je vous demande de penser à y renoncer et donner plutôt les vaccins à Covax », le système international mis en place pour garantir un accès équitable aux vaccins, a déclaré le directeur général de l'OMS.

Depuis des mois, il dénonce le nationalisme vaccinal, qui au regard de la pénurie de doses disponibles prive de nombreux pays de pouvoir protéger y compris les personnes les plus vulnérables et les personnels soignants, quand l'Union européenne ou les Etats-Unis promettent de vacciner une vaste majorité de leur population d'ici l'été. Notant que de nombreux pays étaient encore en proie à des taux d'infection explosifs, comme l'Inde mais aussi le Népal, le Sri Lanka ou encore certains pays sur le continent américain, le directeur général a souligné que « le Covid-19 a déjà coûté la vie à plus de 3,3 millions de gens et au train où vont les choses, la deuxième année de la pandém [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles