L'OMS dit continuer à étudier toutes les pistes sur l'origine du SARS-CoV-2

·1 min de lecture
L'OMS DIT CONTINUER À ÉTUDIER TOUTES LES PISTES SUR L'ORIGINE DU SARS-COV-2

GENEVE (Reuters) - L'Organisation mondiale de la santé (OMS) continue d'explorer toutes les pistes qui pourraient lui permettre de découvrir quelles sont les origines du COVID-19, a déclaré vendredi son directeur Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Une mission dépêchée par l'OMS a annoncé cette semaine réfuter la théorie selon laquelle le virus se serait échappé de l'Institut de virologie de Wuhan.

Jen Psaki, porte-parole de la Maison Blanche, a déclaré mardi que l'administration de Joe Biden n'avait pas été impliquée dans la "planification et la mise en oeuvre" de l'enquête de l'OMS et souhaitait procéder à un examen indépendant de ses conclusions.

Selon le Wall Street Journal, qui cite des enquêteurs de l'OMS, la Chine a refusé de fournir à l'organisation des données individuelles brutes sur les premiers cas de COVID-19 qui auraient pu lui permettre de chercher à déterminer quand et comment le coronavirus a commencé à se propager en Chine.

"D'aucuns ont avancé l'idée que certaines hypothèses avaient été écartées. Après m'être entretenu avec des membres de l'équipe, je tiens à confirmer que toutes les hypothèses sont à l'étude", a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus.

L'une des principales hypothèses étudiées par la mission est celle selon laquelle le virus trouverait son origine dans une chauve-souris, mais la façon dont il a été transmis à l'humain reste inconnue.

(Michael Shields, Stephanie Nebehay, John Miller, Emma Farge et Peter Graff; version française Camille Raynaud, édité par Jean-Stéphane Brosse)