L'OMS en alerte après la détection d'un virus de la poliomyélite à Londres

Les égouts de Londres contiennent les traces d'une maladie pourtant éradiquée dans la majorité des pays du monde, la poliomyélite. Le 22 juin 2022, les autorités sanitaires britanniques, la UK Heath Security Agency (UKHSA), ont annoncé avoir identifié et isolé un poliovirus de type 2 des eaux traitées par la station d'épuration de Beckton, un quartier du nord-est de Londres.

Il ne s'agit pas d'une des souches de poliovirus « sauvage », celles qui ont été éradiquées grâce à une campagne mondiale de vaccination (la souche PV1 est la seule encore en circulation en Afghanistan et au Pakistan), mais une souche qui dérive de celle utilisée pour fabriquer ledit vaccin. On parle de poliovirus dérivé d'une souche vaccinale, ou PVDV. Dans ce cas, il s'agit spécifiquement d'un poliovirus dérivé de la souche de poliovirus de type 2, ou PVDV2.

La polio est officiellement éradiquée en Afrique

Un poliovirus isolé à plusieurs reprises

Ce n'est pas la première fois que les autorités sanitaires identifient un PVDV dans les eaux usées. Il arrive que des personnes se vaccinent contre la poliomyélite à l'étranger et reviennent ensuite en Angleterre. Les fèces des personnes vaccinées contiennent un peu de virus qui se retrouve dans les égouts. « Dans le cadre de la surveillance de routine, il est normal que 1 à 3 poliovirus "de type vaccin" soient détectés chaque année dans des échantillons d'eaux usées au Royaume-Uni, mais il s'agit toujours de découvertes ponctuelles qui n'ont plus été détectées par la suite », explique l'UKHSA dans son communiqué.

Ce qui est anormal ici, c'est que le virus a été isolé à deux reprises, une fois en février 2022 et une seconde fois en mai 2022, dans le site de Beckton. Alertée, l'OMS a aussi partagé l'information. Selon elle, la souche identifiée aujourd'hui a un lien phylogénétique avec celle prélevée en février et mai 2022.

Des poliovirus observés au microscope électronique. © CDC
Des poliovirus observés au microscope électronique. © CDC

Le retour de la poliomyélite ?

Cette détection inquiète les autorités...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles